Biographie

Il est né sur un navire, pendant une tempête, en 1940, année de la déroute, un vendredi, jour de souffrance, A minuit, heure des fantômes…….

Pendant vingt ans directeur des relations publiques de Kodak-Pathé, il a réalisé une soixantaine d’expositions de photographies dont « Jacques-Henri Lartigue » au Musée des Arts Décoratifs, « En Egypte au temps de Flaubert » au Grand Palais, « Le fil des pierres » à l’Hôtel de Sully, « la reconstitution de la salle des taureaux de Lascaux et de la tombe de Nefertari » au Grand Palais, « Marey et la chronophotographie » au Centre Pompidou, « Modinsolite » à la galerie Delpire, « L’invention du corps » au Musée de l’Homme… Jacques Chirac lui a offert la Médaille de la Ville de Paris et Jack Lang, celle d’officier des arts et lettres.

L. Lerne bénéficia d’une pré-retraite afin de pouvoir enfin écrire… Après « Ang », son premier roman, paru en 1991 chez Gallimard grâce à Pascal Quignard , il a publié « Horn », « Gin », «Quatre vases de sable », « La Bête et la pluie », « Os » et les poèmes de « La pointe d’ombre » aux éditions de La Différence.

Après la faillite de La Différence, « Au jardin des délices » fut publié en 2011 à compte d’auteur.

Deux romans : « La statue de sel » et « Les charmes de l’exil » attendent la réponse d’un éditeur : Gallimard, pour le premier, Marsam à Rabat, pour le second.

Louis Lerne s’est retiré au Maroc fin d’y sculpter des totems et des masques.

LOUIS LERNE